Plan intemperie CCPC

Pourquoi un plan intemperies CCPC ?

En période hivernale, la survenance d’évènements climatiques (neige, verglas) peut occasionner des risques importants dans le transport scolaire.

Qu’il s’agisse d’une situation climatique difficile prévue ou qui s’est dégradée de manière inattendue, le plan intempérie consiste à réduire les dessertes de certains circuits tout en assurant la continuité du service de transport scolaire en toute sécurité. Les élèves doivent donc se rendre sur le point d’arrêt de substitution indiqué dans les documents « guide des horaires secteur x ».
Ce dispositif est ponctuel et reste exceptionnel dans son activation.

SECTEUR 1 : Communes du Sappey, Menthonnex en Bornes, Villy le Bouveret, Vovray en Bornes

SECTEUR 2 : Cruseilles

SECTEUR 3 : Andilly, Cernex, Copponex, St Blaise

SECTEUR 4 : Allonzier la Caille, Cercier, Cuvat, St Martin de Bellevue (Gorgy)

Comment est-il activé ?

CAS DE CHUTES DE NEIGE AVÉRÉES OU PRÉVUES
•    Décision prise la veille de la mise en place du plan intempérie
•    Les familles et les communes sont informées par sms
•    Une information est également diffusée sur le site internet de la CCPC, auprès des écoles et du collège du secteur

CAS DE CHUTES DE NEIGE OU VERGLAS INATTENDUS
•    Information uniquement disponible sur le site Internet de la CCPC

Lorsque le plan intempérie est activé, les élèves doivent se rendre sur l’arrêt de substitution et sont déposés le soir à cet arrêt où les parents doivent venir les chercher  (la liste des arrêts est à télécharger et à feuilleter page par page en fonction des circuits qui vous concernent - documents à télécharger dans l'encadré bleu à gauche).

Si le plan intempérie est activé le matin, il est reconduit automatiquement le soir. Sa désactivation est notifiée sur le site Internet.

Comment faire ?

EN CAS DE RETARD DE CAR LE MATIN SUR UN CIRCUIT DONNÉ
•    Les élèves attendent au point d’arrêt
•    Le transporteur prévient la CCPC et l’établissement scolaire ; un car de remplacement doit se présenter au maximum dans la ½ heure 

SI LE CAR N’EST PAS PASSÉ DANS LA ½ HEURE
•    Les enfants retournent à leur domicile et préviennent leurs parents
•    L’établissement scolaire est prévenu par la CCPC